AGME34 : j'agis, j'adhère

 

Vous aussi, quels que soient votre disponibilité ou votre mode de soutien,

vous pouvez défendre les droits de l'environnement

QUELQUES MINUTES
• Faites un don (AGME34 – siège social 459 av du Golf 34280 La Grande Motte)
• Partagez l’adresse de notre site et faites-le connaître à vos amis
• Publiez les informations de AGME34 sur votre blog

 

QUELQUES JOURS
• Soyez membre de l'association en adhérant : bulletin d'adhésion à télécharger et à imprimer  RECTO  ici  et VERSO  ici

et recevez toutes nos informations
• Participez aux actions menées par l’association   

               

C'EST LE MOMENT !

 

Adhésion 2015/2016  : de septembre 2015 à septembre 2016

Cotisation annuelle : 

Membre actif une personne :                                                       25 euros

Couple :                                                                                       40 euros

* NOUVEAU : une personne majeure supplémentaire par foyer :  5 euros     

Membre bienfaiteur :                                                                    50 euros et plus 

 

*  Ce tarif permet à des membres de votre famille de rejoindre l'association pour une somme modique. Ils ont  ainsi l'opportunité de découvrir l'AGME

 

Déduction fiscale de 66 % du montant de votre cotisation et de vos dons.

L’AGME vous adressera un reçu fiscal.



 

                                                    

 

Cette fondation participe au financement de nos actions juridiques.

Un récupérateur de déchets flottants dans le port Grand-Mottois, une première mondiale !

Un récupérateur de déchets flottants dans le Port grand-mottois, une première mondiale !

Le Conseil Municipal de La Grande Motte vient d’approuver son soutien pour un projet innovant de Recherche et de Développement intitulé « SEABIN », Nettoyeur des Mers, et s’engage dans un partenariat avec la société NOVA NAUTIC (CEI Marine). Le projet porte sur un  système de récupérateur automatique de macro-déchets flottants et d’hydrocarbures. C’est une première mondiale, une opportunité importante pour le Port, pour la Ville, et au-delà, pour la préservation du milieu aquatique que représente le bassin portuaire.


Un projet innovant pour l’environnement et la qualité de vie

La société NOVA NAUTIC est spécialisée dans la mise en œuvre de solutions environnementales portuaires. Elle propose des solutions de traitements des déchets, des eaux et effluents, accompagnant ses clients dans l’obtention du « Pavillon Bleu » ainsi que les démarches « Ports Propres », comme en fait partie le Port grand-mottois.

C’est dans le cadre de ses nouveaux développements que CEI Marine lance le projet de Recherche et de Développement d’un système de récupérateur automatique de macro-déchets flottants et d’hydrocarbures.L’assainissement des eaux des ports est un axe majeur aussi bien en terme environnemental qu’en qualité de vie, ou encore pour la valorisation de l’image de la Ville et de son attractivité.

Le Port de La Grande Motte intègre les conditions idéales pour installer et expérimenter les récupérateurs de macro déchets. En effet, sa configuration, les vents et les courants, favorisent la concentration à plusieurs endroits de macro-déchets flottants et de nappes d’hydrocarbure.

lire la suite de l'article en cliquant ici

INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES

SOLS :

 

" Agriculture: le tout bio, c’est possible "

 

publié sur le site Journal de l'Environnement Le 03 février 2016 par Romain LOURY

 

Le bio, seulement 1% de la surface agricole mondiale 

Le bio, seulement 1% de la surface agricole mondiale

 

La littérature scientifique est désormais sans ambiguïté: l’agriculture bio suffirait très nettement à nourrir la population mondiale, sans engendrer autant de pollution et de problèmes sanitaires que l’agriculture conventionnelle, ont estimé deux agronomes américains mercredi 3 février dans Nature Plants...

 

 

LIRE L' ARTICLE en cliquant ici

---------------------------------------------------

 

BIODIVERSITE :

Connaître, protéger, gérer, valoriser logo

 

BIODIV'EAU

Depuis 2012, la Fédération Héraultaise des IGP, en partenariat avec le Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc Roussillon et la chambre d’agriculture,  a mis en place un projet collectif, volontaire et ambitieux de prise en compte de la  biodiversité et de la qualité de l’eau dans les exploitations viticoles : l’outil d’autodiagnostic Biodiv’eau.

Biodiv’eau est un outil innovant qui permet d’évaluer l’état de conservation de la biodiversité à l’échelle de l’exploitation agricole ainsi que les pratiques agricoles à la parcelle...

LIRE L'ARTICLE en cliquant ici

------------------------------------------------

EAU : pollution des océans

 

" Plastiques en mer: la santé des huîtres s’en ressent "

 

Article publié sur le site du Journal de l’Environnement le Le 02 février 2016 par Romain LOURY

 

  Ostréiculture sur le bassin d'Arcachon 

Photo : Ostréiculture sur le bassin d'Arcachon
Ifremer

 

Les particules de plastique, qui abondent en milieu marin, ne réussissent guère aux huîtres: dans uneétude publiée lundi 1er février dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas), des chercheurs français montrent qu’elles altèrent la digestion et les facultés reproductrices de ces bivalves.

Avec plus d’un litre d’eau filtré par heure, les huîtres et autres bivalves filtreurs sont très sensibles à la qualité de leur environnement. Et il arrive fréquemment qu’ils confondent des microparticules de plastique, d’une taille comprise entre 1 et 10 micromètres, avec du phytoplancton...

 

SUIVI DE :

 

" Poisson: la contamination par les POP diminue "

 

Publié sur le site Le Journal de l’Environnement  Le 29 janvier 2016 par Romain LOURY

 

Les PCB diminuent le plus 

Les PCB diminuent le plus
photo DR

 

En matière de contamination des poissons, aucune région océanique n’est épargnée par les polluants organiques persistants (POP), confirme une étude américaine publiée dans la revue PeerJ. Une bonne nouvelle cependant: leur imprégnation tend à baisser depuis les années 1960, à raison de 15% à 30% par décennie...

 

 

LIRE Les ARTICLES  EN CLIQUANT ICI

-------------------------------------------------------

 

SANTE : 

" Antioxydants : les myrtilles et les pommes protègeraient de la prise de poids "

Sciences et Avenir avec AFP

Article publié le 03/02/2016 sur le site Par Sciences et Avenir avec AFP

 

La consommation de certains légumes et fruits riches en flavonoïdes, myrtilles et pommes par exemple, serait efficace pour garder un poids stable, selon une étude.

 

Des myrtilles. © GERARD MALIE / AFPDes myrtilles. © GERARD MALIE / AFP

 

Une étude de grande ampleur, parue dans le British Medical Journal, montre que la consommation de certains fruits et légumes riches en flavonoïdes serait efficace pour garder un poids stable. Les flavonoïdes sont des composés chimiques que l'on trouve naturellement dans les fruits et légumes. Ce sont de puissants anti-oxydants qui contribuent à la bonne santé humaine. Des études précédentes avaient déjà établi des liens entre perte de poids et ces composés, mais elles avaient été menées sur de petits échantillons de population et se concentraient principalement sur le thé vert...

 

 

LIRE LES 2 ARTICLES  EN CLIQUANT ICI

 

------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Légifrance, le service public de l'accès au droit - Accueil

 

Décrets et Arrêtés mis en ligne sur le site LEGIFRANCE    lire la page en cliquant ici

 

 

Salon international des orchidées dans le Gard

Le littoral Français, une richesse à préserver !

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Etretat_07_August_2005_019.jpg/170px-Etretat_07_August_2005_019.jpg

Plage du Tilleul entre Antifer et Etretat (Seine Maritime)

exemple de Site protégé par le Conservatoire du Littoral

Photo Wikipédia

 

 

Toute la côte littorale en métropole offre des paysages variés, allant de la mer du nord jusqu’à la Côte d’Azur sur 5 553 km de rivages . Chaque région donne le ton de sa spécificité soit des immenses falaises ou des calanques, une dune géante ou des kilomètres de dunes, une plage de sable fin ou une de graviers ou même de galets (35 % de côtes sableuses, 40  % de côtes rocheuses, 24 % de marais et vasières). Les marées façonnent le paysage et alimentent la vie aquatique.

Depuis quelques années des protections ont été mises en place pour le milieu marin par la création de l’Agence d’aires marines protégées, des parcs marins et Natura 2000 en mer. 

 

Pour la protection de la côte terrestre l’Etat a créé en 1975 un établissement public : Le Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres. 

Sa mission : acquérir des parcelles du littoral menacées par l’urbanisation pour en faire des sites accueillants dans le respect des équilibres naturels, pour une sensibilisation à la préservation de l’environnement.

Les terrains sont achetés par l’Etat ou bien les parcelles proviennent de dons ou de mécènes, ils deviennent inaliénables.

Grace au Conservatoire du Littoral aujourd’hui 700 sites sont protégés (soit 160 000 ha ou 1 450 km de côtes : dunes, prairies humides, roselières, mares, collines, salins, garrigues, plaines cultivées). Beaucoup de sites acquis et aménagés sont une réussite pour le développement durable et le respect du milieu naturel.

Cependant ce n’est pas toujours le cas, comme sur le Lido du Petit et du Grand Travers à Carnon dans l’Hérault, site jouissant de protections européennes : Site Natura 2000 Etang de Mauguio, ZNIEFF, ZICO et ZPS. Ce lieu de réservoir de biodiversité, propriété du Conservatoire du Littoral, a été transformé en parkings et voie de circulation sur des zones humides, et ouvert au public il y a deux ans. (Les zones humides sont des bassins de rétention en cas d'inondation). Le lido se situe entre la mer et l'étang de Mauguio, en contrebas d'une voie rapide. Les aménagements sont déjà détériorés par les fortes pluies méridionales qui ont inondé les parkings, par la remontée des eaux. Et lors de tempêtes marines,   les chemins et les accés à la plage  ont été détruits. La mer a repris ses droits, en recouvrant la plage et balayant toutes installations (ainsi qu'un restaurant de plage à Carnon  il y a un an). Pendant combien d'années ces aménagements vont durer sur du sable et dans des zones humides ? Rappelons que le Code de l'environnement (article L.322-1)  prévoit que le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres a pour mission de mener une politique foncière de sauvegarde de l'espace littoral et de respect des sites naturels et de l'équilibre écologique. Les aménagements doivent être légers et réversibles, c'est à dire qu'un site doit revenir à l'état initial lorsque les conventions signées entre le propriétaire et les gestionnaires du site sont expirées.  En aucun cas les aménagements ne peuvent être réalisés "en dur". 

 

 

 

source : Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres.

 


1 2 3 4   Page suivante


Calendrier
« Février 2016 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Météo

Lundi

min. 9 ° max. 17 °
Partiellement nuageux

Mardi

min. 6 ° max. 14 °
Risque de pluie

Mercredi

min. 4 ° max. 12 °
Partiellement nuageux
Dons