Un projet qui divise les Grands Mottois

Pourquoi une extension du port de plaisance de La Grande Motte ?

  • L’état a-t-il donné son autorisation ? (indispensable pour un tel projet !)

  • Le domaine public maritime est inaliénable ! Les plages en particulier sont un domaine protégé !

     

  • L’érosion de la côte a-t-elle été prise en compte dans l’étude de faisabilité, que nous ne connaissons pas ?

    Quel impact peut alors avoir la nouvelle digue sur le mouvement des courants marins et sur la sécurité des zones arrières ?

     

  • Les risques de plus en plus fréquents de fortes tempêtes marines peuvent mettre à mal ce port, sans protection.

 

  • Il y aurait 400 anneaux à créer, pour qui ?

    Ce serait plutôt une vitrine pour les vendeurs de bateaux et en particulier pour les catamarans et « des parkings » pour la plus grande partie de bateaux qui sortent très peu du port.

 

  • Quel est le coût de ces travaux, financés par qui ?

     

  • On constate un avancement de l’âge d’un grand nombre de propriétaires de bateaux. Ceux-ci sortent de moins en moins, de nombreux bateaux seront vraisemblablement mis à la vente dans les prochaines années. En parallèle un changement de comportement des futurs acquéreurs est amorcé, ils n’ont souvent ni les moyens ni la volonté d’acquérir un bateau et se tournent vers la location ou l’achat en multipropriété. Ces données incitent à penser que des anneaux vont être disponibles dans le port à plus ou moins court terme.

     Un tel investissement est-il donc justifié au regard de ces éléments ?

     

  • Pour la construction éventuelle de ce port : creusement etc… quel serait la voie d’accès des gros engins ?

    D’après le Code de l’urbanisme : Article UP3 « accès et voirie » :

    « Voirie : les voies à créer tant publiques que privées doivent par leur structure, leur largeur et leur tracé répondre à toutes les conditions exigées par le trafic poids lourds. » 

     

  • Où serait implanté le parking des voitures des plaisanciers de ce nouveau port ?

     

    A SUIVRE…

     

 

Pourquoi une urbanisation accompagnant l'extention du port de plaisance de La Grande Motte ?

  • Des constructions à usage d’habitation sont prévues dans l’environnement immédiat de cette extension.

     

  • Elles seraient situées dans la zone 1UP.

 

D’après le Code de l’urbanisme, Article R 123.18 :

  • « - En secteur 1UP uniquement les constructions d’habitation et leur annexe ne sont admises que si elles sont destinées au logement des personnes dont la présence permanente est nécessaire pour assurer la direction, la surveillance ou le gardiennage des établissements et services généraux de la zone. »

  • Article UP2 : Occupation ou utilisation du sol interdite :

  •  «  - toutes les occupations ou utilisations du sol non autorisées à l’article précédent sont interdites. »

     

  • Pour les constructions situées en première ligne, il y a un risque de submersion marine et d’inondation et une impossibilité d’évacuation des habitants, en raison d’une forte population derrière cette extension et de voies d’accès insuffisantes.

 

  • Grave contradiction entre la destruction de la route littorale RD59 et de la piste cyclable entre Carnon et La Grande Motte au motif d’une urgence d’un repli stratégique face à la montée de la mer (préconisation du GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et la volonté de construire dans ce projet des habitations en toute première ligne, face à la mer, donc très exposées au danger !

 

  • Nous sommes très loin de la vision d’ouverture sur la mer de Balladur !

 

  • « L’horizon en direction de la mer laisse apparaître le Grau du Roi, l’Espiguette jusqu’aux remparts d’Aigues Mortes et de l’autre côté, Palavas jusqu’au massif de la Gardiole et même parfois le Mont Saint-Clair à Sète. Vue de la terre, on voit le Pic Saint Loup jusqu’à la corniche des Cévennes.

 

Voici quelques extraits tirés du livre Jean BALLADUR

« La Grande Motte – L’architecture en fête ou la naissance d’une ville ».

( Textes de Jean BALLADUR )  

 

L’enfant de l’horizon : page 29

« - Je passais de longues heures, un crayon et un carnet à dessin à la main, assis sur les dunes qui bordaient la plage, couvrant du regard le territoire qui venait d’être confié à mon savoir- faire… »

 

Les vents : page 42

« - A la Grande Motte, le « zonage » si cher aux théoriciens de l’urbanisme, répond donc avec franchise aux appels de la nature et non pas aux oukases d’une réflexion théorique et abstraite. » 

« - La localisation du port et la direction des appontements et des quais m’avaient été données par l’ingénieur du Génie maritime responsable de sa construction, Roger VIAN. Il les avait déterminées en fonction des courants marins et des vents dominants. La direction choisie correspondait à la bissectrice des angles formés par la Tramontane, le Grégau ou Mistral et le Marin, de sorte que l’évitage des bateaux amarrés dans le port reste faible quel que soit le vent. »

 

 

Le retour à la fête : page 144

« - J’ai tenté dans ces pages de rappeler le pourquoi et le comment des choix qui ont modelé l’espace et l’architecture. Ils ont été pensés pour que les hommes, habitants, commerçants, estivants, - se les approprient. Mais cette appropriation ne doit pas être le fait des intérêts égoïstes. Elle doit, comme les pensées et les actions qui l’ont préparée se donner pour but le bonheur de tous et l’harmonie de l’ensemble. Avec les meilleures intentions du monde, rien n’est plus vite mutilé que l’équilibre miraculeux d’une nature, d’une architecture et d’une communauté ».

Légifrance

 

Légifrance, le service public de l'accès au droit - Accueil

Décrets et Arrêtés mis en ligne sur le site LEGIFRANCE    lire la page en cliquant ici

 

JORF No 0090 DU 16 AVRIL 2016

 

MINISTERE DE L'INTERIEUR

 

19 Arrêté du 25 mars 2016 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032407306&dateTexte=&categorieLien=id

 

 

JORF No 0095 DU 22 AVRIL 2016

 

MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ENERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT

 

14 Arrêté du 13 avril 2016 portant désignation du site Natura 2000 Massif de l'Aigoual et du Lingas (zone spéciale de conservation)

        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032439152&dateTexte=&categorieLien=id

 

 

MINISTERE DE L'INTERIEUR

 

42 Décret n° 2016-491 du 21 avril 2016 relatif à la consultation locale sur les projets susceptibles d'avoir une incidence sur l'environnement

        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032439482&dateTexte=&categorieLien=id

 

101 Décret du 21 avril 2016 portant nomination du préfet des Pyrénées-Orientales - M. VIGNES (Philippe)

        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032439793&dateTexte=&categorieLien=id

 

INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES

 

EAU :

Pôle-relais lagunes méditerranéennes

 

" VIVALDI : un projet européen pour répondre aux mortalités massives des coquillages "

L’étang de Thau, site atelier

Date de publication : 27/04/2016

Virus, bactéries, parasites… Depuis plusieurs années, la conchyliculture européenne subit des mortalités massives. Comment prévenir et contrôler les maladies des coquillages ? L’Ifremer (La Tremblade) coordonne ce projet européen d’envergure : 21 partenaires issus de 10 pays sont mobilisés de 2016 à 2020 pour augmenter la durabilité et la compétitivité du secteur conchylicole Européen.

Le projet porte sur différentes espèces de mollusques marins exploitées en Europe telles que les huîtres (creuses et plates), moules, palourdes, coques ou coquilles Saint Jacques. Il apportera des nouvelles connaissances sur les interactions complexes entre coquillages, environnement et organismes pathogènes et développera des outils et des approches pratiques afin de mieux prévenir et contrôler les maladies affectant les mollusques marins.

Photo : coquilles d'huitres

LIRE L'ARTICLE EN ENTIER : En cliquant ici

 

SUIVI DE :

" Zones humides, zones utiles : agissons ! "

 Après les films d’animation sur le changement climatique, la Gemapi et sur la continuité des rivières, l’Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse complète sa collection avecles zones humides : Zones humides, zones utiles : agissons !

En 3’50 et avec des messages simples sur la disparition des zones humides, les services gratuits qu’elles rendent, ce film présente aussi les solutions pour les préserver et appelle à la mobilisation.

La moitié des zones humides ont disparu au cours du siècle dernier, pourtant, elles offrent de nombreux services gratuits. Mobilisons-nous d'urgence !

Protéger les zones humides, c'est bon pour l'économie et l'attractivité des territoires.

  • En savoir plus

en cliquant sur le lien : du Site Internet de l’agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse

en cliquant sur le lien : Site Internet Sauvons l’eau !

Voir le film sur Youtube

----------------------------------------------------------------------

SOLS :

" Les certificats d’économie de produits phytosanitaires arrivent "

publié sur le site du Journal de l'Environnement Le 28 avril 2016 par Marine Jobert  

 
Une réduction de 20% des Nodu dans 5 ans?
Une réduction de 20% des Nodu dans 5 ans?
DR

A partir du 1er juillet 2016, les vendeurs de pesticides devront proposer à leurs clients agriculteurs des solutions pour réduire leur utilisation… de pesticides. Fixée à 20% des ventes des années précédentes, cette réduction sera compensée par la vente de conseils et de matériels. En cas de non-respect de ces obligations, des pénalités seront infligées aux coopératives et négociants. ..

 

SUIVI DE :

 

Accueil

 

 

 

 

 

" Jardiner éco-responsable autour de Thau (34) "

Une application et une page Facebook pour promouvoir le jardinage sans pesticides 

Date de publication : 27/04/2016

Savez-vous que les eaux de cuisson sont un désherbant de premier choix ? Que le persil près des rosiers protège contre les pucerons ? Que le purin d’ortie est un très bon fertilisant ? Pour aider les jardiniers amateurs à se familiariser avec les bonnes pratiques de jardinage éco-responsable, le Syndicat mixte du bassin de Thau lance l’application et la page Facebook Jardiner autour de Thau.

Expérimentés ou débutants, passionnés ou curieux de découvrir de nouvelles pratiques … les jardiniers amateurs ont un rôle important à jouer dans le développement d’un jardinage respectueux de l’environnement.

Mal dosés, utilisés à mauvais escient… les produits employés par les particuliers pour désherber ou lutter contre les maladies et ravageurs polluent les sols et par effet de ruissellement le patrimoine environnemental exceptionnel qu’est la lagune de Thau.

Afin de sensibiliser le public aux bonnes pratiques en termes de jardinage éco-responsable et économe en eau, le Syndicat mixte du bassin de Thau lance deux nouveaux outils.

Cette action s’inscrit dans le cadre du programme Vert Demain qui vise à réduire l’usage des pesticides et favoriser les pratiques hydro-économes.

Lire l'article sur " Lutte contre les pesticides " : en cliquant ici

 

Lire les 2 articles en entier de la page SOLS  : en cliquant ici

 

------------------------------------

DECHETS :

" Les déchets de Fukushima: un travail d’Hercule "

publié sur le site du Journal de l'Environnement le 26 avril 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg

 
Plus on décontamine, plus on produit de déchets radioactifs.
Plus on décontamine, plus on produit de déchets radioactifs.
VLDT

Aucune solution définitive n’existe encore pour gérer les millions de tonnes de déchets contaminés par les retombées de Fukushima.

Sur le papier, le Japon s’est rapidement mis en ordre de bataille. Dès août 2011, 5 mois après la catastrophe, Tokyo promulguait une loi relative à la gestion des déchets de Fukushima.

Le texte définit plusieurs catégories de déchets: sols et produits organiques issus des travaux de décontamination, déchets ménagers ou industriels faiblement contaminés, débris du séisme et du tsunami produits dans la zone contaminée de la préfecture de Fukushima. Voilà pour la catégorie dite des «specified wastes»...

Lire l'article en entier : en cliquant ici

 

-----------------------------

PROTECTION DU LITTORAL

Logo de l’association U LEVANTE 

( association de protection de l'environnement en Corse )

 

En faisant ses valises, le Préfet Bouillon avait, le 3 mars 2011, contre l’avis de ses services, accordé à Julien Peretti quatre permis, un sur le littoral, dans la bande des 100 m d’un espace remarquable, et trois un peu plus vers l’intérieur sur des parcelles situées aux lieux-dits Pozzaccio et Saparella Suttana à Coti Chjavari. L’arrêt du Conseil d’État du 14 avril* annule définitivement ces trois derniers PC.  L’affaire avait fait quelque bruit…

LIRE L'ARTICLE EN ENTIER : en cliquant ici

--------------------------------------------------------

ENERGIES :

 

Nouveauté aides financières 2016

> Le cumul Éco Prêt à Taux Zéro et Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique


Bonne nouvelle pour les travaux de rénovation énergétique : depuis le 1er mars 2016 il n’y a plus de condition de ressources pour cumuler Éco Prêt à Taux Zéro et Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique. Il est donc potentiellement possible d’emprunter jusqu’à 30 000 € à taux zéro et de bénéficier l’année suivante de 30 % de crédit d’impôt sur la part des dépenses éligibles.

Cette annonce du gouvernement sera intégrée dans la loi de finance rectificative pour 2016.

En savoir plus.

-----------------------------------------------

 

 

 


1 2 3 4   Page suivante


Calendrier
« Mai 2016 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Galerie photos

Dunes

Météo

Jeudi

min. 13 ° max. 21 °
Ciel dégagé

Vendredi

min. 13 ° max. 20 °
Partiellement nuageux

Samedi

min. 13 ° max. 19 °
Couvert
Dons